Comment créer son entreprise en 10 étapes ?

10 étapes clés de la création d'entreprise, conseils, avis, entrepreneur

Comment créer son entreprise en 10 étapes ?

Les 10 étapes clés de la création d’entreprise.

Créer son entreprise pas à pas.

1/ Définir et valider votre idée d’entreprise.

Valider son idée de création d’entreprise est certainement l’une des étapes les plus difficiles.

En effet, avoir une conception de son activité est une chose, la préciser en est une autre. Avoir une idée sérieuse doit répondre à un réel besoin. Cela nécessite de vérifier si toutes les conditions sont réunies pour se lancer.

Bien décrire l’activité envisagée :

Même si cette étape paraît évidente, elle est absolument nécessaire pour valider son idée de création d’entreprise.

Tout d’abord, il vous faudra bien définir l’idée et la coucher sur le papier en vous efforçant de la décrire le plus précisément possible.

Ensuite, posez-vous les bonnes questions. Pour une idée nouvelle sera-t-elle facilement acceptée par vos futurs clients ?

Enfin, pour une idée classique : qu’apporte de plus votre offre par rapport à celles déjà existantes sur le marché ?

2/ Bien choisir son accompagnement à la création

Ensuite, il est essentiel pour tout porteur de projet d’être bien accompagné dès la création.

En effet, être challengé, entouré et conseillé constitue un véritable atout pour concrétiser un projet d’entreprise.

Pour cela, de nombreux acteurs ont développé des dispositifs d’accompagnement à la création. Ces derniers sont variés, chaque étape pouvant être appuyée.

Des réseaux généralistes ou spécialisés comme la Chambre de Commerce et d’Industrie ou la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Ils se tiennent à votre disposition pour vous accueillir. Ils vous informent également sur les aides nationales et régionales à la création d’entreprise. Enfin, ils peuvent vous orienter si nécessaire et vous accompagner dans l’étude et la mise en œuvre de votre projet de création.

3/ Bien évaluer l’environnement de son activité via une étude de marché

Une fois que vous avez bâti les grandes lignes de votre projet, Il vous faut maintenant vérifier sa cohérence avec vos attentes et vos contraintes.

Dès lors, vous devez évaluer la faisabilité commerciale de votre projet via l’étude de marché (ou Business Plan).

La concurrence, le lieu où vous souhaitez créer votre entreprise, les cibles potentielles sont des éléments indispensables à cerner pour être certain que votre idée d’activité prend tout son sens.

L’étude de marché fait partie des étapes indispensables qui permettent de valider de manière sereine son idée de création d’entreprise.

Tout d’abord, elle permet d’analyser tous les éléments extérieurs tels que la situation économique, fiscale, technologique ou encore écologique. Ainsi, vous serez en mesure d’adapter son idée de création d’entreprise à la situation globale du même secteur d’activité.

Ensuite, elle a pour objectif d’étudier de manière précise les clients, les fournisseurs, les concurrents, les partenaires, etc, pour permettre aux nouvelles idées des entrepreneurs de voir le jour.

4/ Faire vos prévisions financières

À ce stade, il est indispensable de réaliser un prévisionnel financier qui donne un aperçu sur le bien-fondé de votre création d’entreprise et de son futur développement.

Un prévisionnel financier, c’est aussi et surtout, le document qui va prouver à votre banquier que votre idée de création d’entreprise est valable, et surtout viable et rentable. La rentabilité est le maître mot : une idée rentable est aisément validée.

Dans un premier temps, il vous faudra recenser toutes vos charges pour déterminer vos besoins de financement.

Les charges prennent en compte l’achat de matières premières, de marchandises, des frais financiers, des frais généraux, des frais de personnel et des impôts et taxes.

Elles peuvent être distinguées en deux catégories :

  • D’une part, les charges fixes (loyer, factures, rémunérations…)
  • D’autre part, les charges variables sont celles qui fluctuent dans les mêmes proportions que le chiffre d’affaires. Connaître vos charges va vous permettre de savoir si votre activité sera rentable et de calculer votre seuil de rentabilité (point mort) entre vos dépenses et vos recettes.

5/ Assurer le financement de votre projet d’entreprise

Savoir assurer un bon financement est l’une des conditions essentielles à la survie et à la croissance de votre entreprise. Vous devez identifier les différents moyens de financements mis à votre disposition.

Il existe différents types et sources de financement:

  • Vos apports personnels (épargne).
  • Les prêts bancaires pour l’entreprise ou à titre personnel.
  • Le Prêt à la Création d’Entreprise (PCE).
  • Les aides ou subventions à la personne (fondations, état ou collectivités locales).
  • Le crédit-bail via votre banque ou un organisme spécialisé.
  • Les autres organismes de prêts d’honneur ou de développement économique.

Lors d’une demande de financement, une caution peut vous être demandée pour la contraction d’un prêt. Certaines structures telles que les fonds de garantie (France Active) pourront, après étude de votre dossier, se porter caution solidaire sur votre projet.

6/ Le choix du statut juridique

Pour exister légalement votre entreprise a besoin d’avoir un statut juridique. Afin de trouver le statut juridique qui vous correspond le mieux, de nombreux critères sont à prendre en compte. Il faut étudier la nature de votre activité, présence d’associés, personnalité juridique associée …

De ce choix vont découler un certain nombre de conséquences fiscales, sociales et patrimoniales, que vous devrez étudier minutieusement.

Si vous souhaitez travailler seul, vous pourrez opter pour les statuts juridiques suivants :

Auto-Entreprise (AE) – Entreprise Individuelle (EI) – Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) – Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) – Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

Si vous souhaitez vous associer à d’autres personnes, vous devrez obligatoirement opter pour une structure sociétale : Société à Responsabilité Limitée (SARL), Société par Actions Simplifiée (SAS), Société Anonyme (SA), Société en Nom Collectif (SNC), Société d’Exercice Libéral (SEL).

Il n’existe pas de statut juridique idéal. Il faut plutôt trouver un statut juridique approprié aux caractéristiques d’un projet, adapté à la situation de l’entrepreneur.

7/ Le CFE et les formalités administratives

Les formalités de création sont considérablement simplifiées grâce à la mise en place du Centre de Formalité des Entreprises (CFE). C’est ici qu’il convient de déposer les demandes d’immatriculation, de modification ou de cessation d’activité des entreprises. Il vous est même possible de faire toutes les démarches en ligne sur le site www.guichet-entreprises.fr

Les démarches administratives sont une étape importante lors de la création d’une entreprise.

Contrairement à ce que l’on croit elles sont assez simples, rapides et peu coûteuses. Mais vous devez remplir des formulaires, fournir des justificatifs…

Ces formalités vont vous permettre d’obtenir : votre numéro de SIREN, votre numéro SIRET, votre code APE, votre numéro de TVA intra-communautaire.

Immatriculer sa société c’est l’action finale qui permet de donner naissance à l’entreprise à proprement parler au niveau administratif et fiscal.

8/ Domiciliation administrative de l’entreprise

La domiciliation d’une entreprise correspond à son adresse administrative et fiscale. En effet, elle déterminera notamment sa nationalité et son domicile juridique et figurera sur l’ensemble des documents de la société (facture, devis, contrat, etc…)

Cela signifie qu’il y a une obligation de choisir une adresse de domiciliation dès la création de la société, afin que le greffe du tribunal de commerce puisse procéder à son immatriculation.

De plus, le choix de l’adresse de domiciliation du siège de votre entreprise est un élément stratégique aussi bien pour ses impacts fiscaux que pour sa contribution à l’image de votre entreprise.

  • Adresse personnelle du représentant légal de la société.
  • dresse d’une société de domiciliation commerciale (domiciliataire).
  • À l’adresse d’un bail commercial ou professionnel.

9/ Faire vos premiers pas en tant qu’entrepreneur

Vous venez de recevoir votre avis de situation SIREN marquant la création de votre société. Toutes les démarches liées à la création sont terminées. Vous êtes installé, chez vous ou dans un local, vous avez éventuellement contracté un prêt bancaire pour financer vos premiers investissements.

Il est maintenant l’heure de la mettre en route ! Voici quelques pistes pour vous y aider :

  • En tant auto-entrepreneur, vous devez ouvrir un compte dédié spécifiquement à votre activité, séparé de votre compte bancaire personnel. En revanche, pour les sociétés, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est obligatoire.
  • Créez-vous une identité visuelle, elle vous permettra de vous démarquer dans la masse concurrente.
  • Faites vous connaitre localement : Vous pouvez solliciter la presse et communiquer sur les réseaux sociaux.
  • Faites marcher votre réseau et utilisez le bouche-à-oreille.
  • Constituez-vous un réseaux professionnel qui vous permettra de vous faire connaitre.
  • Une des premières règles est d’être visible sur internet. Il faudra avoir un site et utiliser les techniques pour qu’il soit bien référencé.

10/ L’importance de la formation continue

Une fois votre activité lancée, continuez à vous former tout au long de votre carrière. La formation professionnelle présente de nombreux bénéfices. Elle permet de :

  • Renforcer votre parcours professionnel et de faire évoluer vos compétences.
  • D’acquérir une qualification ou un certificat reconnu dans votre profession.
  • D’améliorer la qualité de votre travail.
  • Vous adapter aux évolutions de votre métier.
  • Accompagner les changements de votre organisation.
  • Résoudre des problèmes ponctuels.
  • Gagner en performance.

Cela permet d’augmenter votre valeur sur le marché du travail. C’est également un excellent moyen pour relancer votre motivation.

Savez-vous que nous proposons une formation 100% sur-mesure en session individuelle, éligible au financement CPF pour vous aider à créer votre stratégie d’entreprise ?

Découvrez notre formation “Créer une stratégie d’entreprise”.

Related Posts

Leave a Reply